dimanche 27 mars 2016

PETITS BOUQUETS DE PAQUES

Ce n'est pas de travail au jardin que je souhaite parler aujourd'hui. Il y a des travaux en cours, mais on verra ça plus tard.
Les fêtes de Pâques m'ont incitée à sortir la nappe printanière et à confectionner deux petits bouquets avec les fleurettes du jardin.
Le premier se compose de camellias, narcisses, primevère, hébé...
 ... il y a même une tige d'un schizostylis qui s'est trompé de saison.
Le deuxième réunit exclusivement primevères et myosotis. 
 Le narcisse Chromacolor me donne envie de me lancer dans une toile à la Georgia O'Keeffe.

 Bon weekend à tous!

lundi 21 mars 2016

PREMIERE FETE DES PLANTES

C'est la petite ville d'Andel qui a ouvert le bal des fêtes des plantes, précisément le premier jour du printemps.
Je m'y suis rendue cette année pour la première fois, très confiante dans sa réputation de qualité.
Je n'aurai malheureusement pas de photo à vous montrer, à l'exception de cette vue du stand des primevères Barnhaven, car le froid m'a contrainte à garder les mains au fond des poches et je n'avais pas trop envie de sortir mon APN.
Je les ai quand même exposées à la bise pour choisir et payer quelques plantes qui m'ont fait de l'oeil!
Je vous présente mes petites nouvelles:
La centaurée clementei, au feuillage magnifiquement argenté, qui rejoindra le jardin blanc à titre d'essai. En effet, ses fleurs sont annoncées de couleur crème, et j'attends de voir si elles seront compatibles avec leur environnement.
Le pavot oriental "Patty's Plum" au joli bordeaux clair me faisait envie depuis que j'en entends parler un peu partout. Allez, hop! J'en ai pris deux, pour qu'on le remarque dès la première année. 
photo Internet
Il rejoindra la bordure déjà bien garnie de pavots roses repiqués à l'automne et qui se sont étoffés cet hiver jusqu'à ressembler à de gros choux.

Par deux également, les muscaris azureum au ton délicat. Bien que plus petits que les muscaris les plus communs, ils sont très visibles car très lumineux et se naturalisent abondamment.
J'ai déjà un saxifrage stolonifère qui me ravit; aussi, lorsque j'ai vu le coloris de celui-ci, nommé "Harvest Moon"je n'ai pas hésité.

mon premier saxifrage
Harvest Moon
Dans mon caddie, j'ai également rapporté une primevère "Desert Sunset", une euphorbe "Arven", et un prunus glandulosa sinensis. 
Ces trois-là sont destinés à pousser ensemble, car j'aime l'harmonie des couleurs.
Le prunus glandulosa fleurit sur le bois de l'année et peut donc être rabattu après la floraison. Cela lui conserve un port compact n'excédant pas 1m50.
Enfin, j'ai découvert les iris de Californie qui m'ont séduite... en photo! Reste à savoir ce que donnera la floraison. 
Ces iris apprécient un sol acide, une terre détrempée en hiver et au printemps et sèche en été. Ça correspond tout à fait à mon jardin! Mon choix s'est porté sur deux plants différents, aux tons roses plus ou moins soutenus. Je vous en donnerai des nouvelles au moment de la floraison.
Comme toujours, il n'y a plus qu'à planter! 
Les deux jours qui viennent sont annoncés secs, et je pense donc bien avancer.


dimanche 20 mars 2016

C'EST LE PRINTEMPS!

"Le temps a laissé son manteau de vent, de froidure et de pluie..."
Vieux souvenir d'école. Je ne savais pas, en souffrant sur l'apprentissage de cette poésie, qu'elle resterait si vivace dans ma mémoire, s'imposant à moi chaque année lorsque la lumière et les couleurs reviennent.
Voici donc le gai printemps et ses "broderies". 
Bon! Il est quand même, il faut le reconnaître, un peu hésitant, mais nous autres jardiniers savons le débusquer partout où il se cache.
Sous les frondes anciennes des fougères...
 ... sous les feuilles coriaces et brillantes des épimédiums ...
...le long des rameaux tortueux du cerisier Kojo-No-Mai ...
... dans le feuillage duveteux des cistes...
... et sur le petit buisson que constitue déjà l'euphorbe mellifère après un an seulement dans le jardin.
Je ne savais pas en la plantant qu'on la donnait comme pouvant atteindre 2 mètres et plus (je n'avais qu'à vérifier sur les sites de jardinage), aussi je pense la déménager dans un endroit où elles n'étouffera pas la pivoine et la sauge qui poussent tout près.
L'artichaut d'ornement développe ses feuilles d'un blanc argenté qui attire tous les regards.
Je vous présente la petite dernière qui a rejoint le jardin blanc: un anthémis dont le cœur pourpre et or est absolument craquant:
Tous ne demandent qu'à se développer et s'épanouir et s'écrient en cœur:
"Hiver, vous n'êtes qu'un vilain!"

Bonne semaine au jardin!

samedi 12 mars 2016

OUF!

On dirait que l'hiver a décidé enfin de prendre ses cliques et ses claques et de partir voir dans l'autre hémisphère si personne ne le réclame.
Il fait toujours frisquet, mais la lumière est revenue et il paraît que ça va durer.
Vite, vite, vite! Profitons-en!
Les bottes, la bêche, les gants, la brouette, le croc ... Tout le matériel requis est de sortie et moi avec. Direction le potager où j'ai pour projet de planter des échalotes. Pour avoir des bulbes, c'est tout simple: je replante ceux qui n'ont pas été consommés.
La plantation est un jeu d'enfant: il suffit d'enfoncer légèrement le bulbe à la main en laissant dépasser la pointe. Pas d'arrosage, on laisse faire la nature. 
C'est tellement simple et c'est tellement bon que j'en fais toutes les années.
Pendant ce temps les prémices du printemps se manifestent un peu partout, et cette fois on est raccord avec le calendrier.
Primevères et narcisses sont bien de saison
 Les dimorphotecas qui les accompagnent ne se sont pas arrêtés de fleurir depuis un an!
La pivoine arbustive qui a emménagé en Bretagne il y a un an ne se contente pas d'être en boutons, je découvre à sa base de nombreux bourgeons qui manifestent sa satisfaction quant à son emplacement et sa volonté de former un bel arbuste bien touffu. Je suis ravie, car son installation ne me semblait pas gagnée d'avance. J'en avais parlé ICI
Bon! Ça suffira pour aujourd'hui, car ce soir il y a fest-noz, et il faut garder un peu d'énergie pour la danse. 
Vivement demain pour continuer au jardin!


mercredi 9 mars 2016

L'HEURE DE POINTE

La terre toujours boueuse nous tient à l'écart du jardin, et il semblerait que ce n'est pas près de finir!
A chaque pas on s'enfonce dans la boue et on fait des trous dans lesquels se noient les mottes d'herbe. Aussi, il est plus sage de renoncer et rester derrière les carreaux, à observer ce qui se passe autour de la mangeoire
Si vous nourrissez les oiseaux, vous avez sûrement remarqué qu'il y a des horaires auxquels c'est la cohue.
Nous avions déjà repéré que 13 heures était l'heure de pointe dans notre ancienne région (la Loire) et il apparaît que l'heure de pointe en Bretagne est la même.
Petit aperçu du bal des oiseaux:
video
Les espèces sont en nombre assez réduit: on compte essentiellement sur les mésanges bleues et charbonnières, les pinsons et les verdiers.De temps à autre, un accenteur mouchet ou un rouge-gorge vient faire un tour pour voir s'il n'y a rien à grappiller au pied.
Ces petits sont valeureux et n'ont pas leur pareil pour faire disparaître en une demie-journée le contenu de deux grandes mangeoires. Il nous semble passer notre temps à les remplir! 
Aujourd'hui c'est la tempête sur la Bretagne. Avec ce mauvais temps, les chats restent à l'intérieur, et Charlie se délecte de l'eau des coupes dans lesquelles j'ai mis des fleurs de camellia. 
Vivement les pieds au secs! C'est que j'ai plein de plantes et de graines qui attendent, moi!